• Rincent Air

Centre de méthanisation : campagne de mesure des intensités d’odeurs



Dans le cadre du projet de création d’un centre de méthanisation dans l'Allier (03), Rincent Air a réalisé une campagne de mesure des intensités d’odeurs dans l’environnement du futur site et plus spécifiquement au niveau des habitations les plus proches afin d’établir un état initial olfactif.


Les prestations sont réalisées à ce titre par un jury de nez expérimenté selon la norme NF X 43-103.



La méthanisation permet la dégradation par des micro-organismes de la matière organique (fumier, lisier, déchets verts, restes alimentaires...) en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène (milieu anaérobie).


Cette dégradation permet la production de deux éléments principaux :

  • Le digestat : il s'agit d'un produit humide, riche en matière organique, qui retourne généralement dans les sols

  • Le biogaz, qui est un mélange gazeux composé en grande majorité de méthane (CH4), d'une partie de gaz carbonique (CO2) mais également de quelques gaz traces, notamment certains avec un fort pouvoir odorant (NH3, H2S).


Cette énergie dite renouvelable est ensuite utilisée dans la production d’électricité et/ou de chaleur. Après une phase d'épuration du biogaz, ce dernier peut également être injecter directement dans le réseau de gaz naturel.



Réalisation d'un diagnostic olfactif par jury de nez selon la NF X43-103

Ces mesures peuvent être réalisées dans le cadre d'un état initial des intensités d’odeurs dans l’environnement avant implantation d’une installation émissive (centre de stockage des déchets, unité de méthanisation, plateforme de compostage, station d’épuration…) ou dans le cadre d'une évaluation de l’impact d’une installation en exploitation (surveillance dans le cadre d’un arrêté préfectoral, demande d’autorisation d’extension de site…).


Les mesures sont réalisées directement dans l’environnement du site industriel par un jury de nez qualifié et entraîné. Elles sont basées sur une technique d'équivalence olfactive : le jury de nez effectue une comparaison de l'intensité des odeurs locales à une échelle de référence odorante (6 niveaux de dilution d'un composé standard comme le n-butanol ou la pyridine).



45 vues

© 2020 Cap Environnement SARL