© 2019 Cap Environnement SARL

  • Rincent Air

Etat de l'art des Zones à Faibles Emissions en Europe

Rincent Air a remis à l’ADEME en février 2019 la mise à jour de son état de l’art concernant les Low Emission Zones (Zones à Faibles Emissions) en Europe.



Le principe d’une zone à faible émission (ZFE) repose sur l’interdiction d’accès à une ville ou partie de ville pour les véhicules qui ne répondent pas à certaines normes d’émissions ou d’équipement (normes Euro et/ou présence d’un filtre à particules). Ce dispositif, couramment désigné sous le terme Low Emission Zone (LEZ), est mis en oeuvre dans de nombreuses villes européennes depuis plus de dix ans. Fin 2018, on en dénombrait 231 à travers 13 pays européens.


Le dimensionnement d’une LEZ est variable et dépend du contexte local, de même que les véhicules concernés par l'interdiction ainsi que les moyens de surveillance déployés.


Dans ce contexte, l'évaluation des impacts sur la qualité de l’air diffère d’une LEZ à une autre mais, selon les cas, des réductions de concentrations dans l’air de NO2 et PM10 jusqu’à 12 % peuvent être observées ainsi que des réductions de PM2,5 jusqu’à 15 % et de Black Carbon jusqu’à 52 %.


Aujourd'hui, ce dispositif ne peut constituer à lui seul une solution aux problèmes de dépassements des valeurs limites réglementaires pour la qualité de l’air (qui placent la France dans une situation de contentieux avec la Commission Européenne) et doit s’inscrire dans le cadre de plans d’actions plus larges.


Le développement des LEZ parait toutefois être un outil nécessaire à mettre à disposition des décideurs pour agir dans le sens du développement durable des villes et territoires urbanisés.

49 vues